4 règles simples pour lire les étiquettes alimentaires sans se prendre la tête

Bien évidement, il est meilleur de ne manger que des aliments sans étiquettes comme les légumes et les fruits.

Mais, dans la vraie vie, c’est assez difficile !

Je vous propose donc quelques règles simples afin d’apprendre à lire les étiquettes alimentaires pour faire les meilleurs choix santés.

rentree-scolaire-courses-hypermarche-rayon-supermarche_5015387

Règle 1 : Ne lisez pas la partie informations nutritionnelles

La partie informations nutritionnelles, obligatoire sur tous les emballages, contient le nombre de calories, le pourcentage de gras, les vitamines, minéraux…

IMG_3337

Cela peut vous semblez bizarre mais il ne sert à rien de lire cette partie de l’étiquette.

Pourquoi ?

Tout simplement car 100 calories de fruits = 100 calories de sucre raffiné.

En d’autres termes, il y a les bonnes calories riches en fibres en vitamines et minéraux naturels qui vont nourrir votre corps et vous donnez de l’énergie versus les calories pauvres en nutriments, qui vont fatiguer votre organisme et vont vous faire prendre du poids.

Prenons l’exemple des biscuits :

Un paquet de biscuits fait avec des ingrédients naturels et sains (huile de coco, miel) sera meilleur pour vous qu’un paquet de biscuit fait d’ingrédients industriels (huile de palme, sucre blanc) même si le premier est plus riche en calories que le suivant.

De manière générale, ne suivez jamais un régime où il faut compter les calories. Ce qui compte c’est votre santé et si vous avez des kilos en trop vous les perdrez en vous nourrissant sainement et ceux peu importe le nombre de calories.

Règle 2 : Prêtez une grande attention aux ingrédients 

La partie la plus importante des étiquettes alimentaires est la liste d’ingrédients.

IMG_3338

Et comment lire cette liste d’ingrédients ?

Tout d’abord, n’oubliez pas que les ingrédients sont rangés par ordre décroissant de quantité : le premier ingrédient est celui qui est présent en plus grande quantité.

Si le premier ingrédient est sucre ou huile, fuyez !

Ensuite, ne choisissez que des aliments avec des ingrédients naturels.

Si vous êtes incapables de lire l’ingrédient ou que vous n’en avez jamais entendu parlé, reposez cet aliment !

Règle 3 : Ne croyez pas les prétendus bienfaits écrits sur le paquet 

Aliment santé, anti-cholestérol, pauvre en sucre, riche en oméga 3 …

Souvent les industriels mettent en valeur des prétendus bienfaits sur l’emballage de leurs produits.

logo-sans-sucre

Sachez que le plus souvent, c’est du bidon !

Les seuls aliments « santés » réel sont les fruits et les légumes frais.

Vous pouvez faire votre propre muesli, vos propres cookies et ils seront « santés » car vous aurez choisis vous même les ingrédients qui les composent.

Mais les industriels ont qu’une seule idée en tête : gagner leur vie.

« C’est la tendance des omégas 3 ? Et bien ajoutons des omégas 3 dans tous nos produits on en vendra plus ! »

Peu importe que ses omégas 3 soient naturels ou non, ou qu’il faille ajouter des conservateurs en plus dont on ignore les méfaits sur la santé…

Je vous conseils donc d’éviter les produits avec des emballages racoleurs ou au moins de bien en lire la liste d’ingrédients.

Règle 4 : Les ingrédients à éviter le plus possible :

Lorsque vous lisez la liste d’ingrédients d’un produit, certains aliments doivent vous incitez à ne pas acheter le produit en question :

Les colorants artificiels : On ignore leurs effets réels sur la santé, mais certaines études ont montré un lien entre leur consommation et certaines tumeurs ou l’hyperactivité de l’enfant.

Les édulcorants : Comme je vous l’avais expliqué dans l’article sur le cola light, les édulcorants vous donnent faim et leur innocuité sur la santé n’a jamais été prouvé de manière fiable.

Les huiles (sauf l’huile d’olive, de noix et de coco) : Souvent riches en gras saturés de mauvaise qualité, les huiles des industriels (palme, tournesol) risque d’avoir un impact sur votre taux de cholestérol et donc sur vos artères.

Le sirop de glucose : Le sirop de glucose est riche en fructose (comme le sirop d’agave) et certaines études ont montré un lien entre sirop de glucose et l’obésité.

IMG_3336

J’espère que ces quelques règles vous aideront dans vos choix au supermarché.

N’oubliez jamais que votre santé est au bout de votre fourchette !

Publicités

8 réflexions sur “4 règles simples pour lire les étiquettes alimentaires sans se prendre la tête

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s